Kiné et rééducation

Masseur-kinésithérapeute : quelles sont ses missions ?

La kinésithérapie est une discipline paramédicale qui agit sur les sphères neurologiques et motrices. Le masseur-kinésithérapeute a diverses missions allant de la prévention au traitement de certaines affections.

Alors en quoi consiste ce métier ?

Medicalib vous en dit plus sur le sujet.


Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.


I – Masseur-kinésithérapeute : quelle formation ?

En France, il existe 35 instituts de formation en masso-kinésithérapie (IFMK). L’entrée post-bac est conditionnée par la réussite aux épreuves d’admission du concours. Pour les instituts de formations dépendant d’une faculté de médecine, une première année commune aux études de santé (PACES) est nécessaire. Au terme de quatre ou cinq ans d’études (selon l’institut), le Diplôme d’État de masseurkinésithérapeute est délivré et permet d’exercer.

Pour les études de kinésithérapie, un numerus clausus s’applique ce qui explique que l’entrée en institut de formation est très sélective. Au programme de ces études, des disciplines plurielles sont étudiées : anatomie, psychologie, neurologie, physiothérapie, législation et déontologie, etc… Les étudiants en masso-kinésithérapie clôturent leur formation à la suite d’un mémoire de fin d’études.


II – Masseur-kinésithérapeute : quelles sont ses missions ?

Le masseur-kinésithérapeute exerce le plus souvent sur prescription médicale. Son rôle est alors d’assurer la rééducation fonctionnelle de personnes présentant notamment des troubles de l’appareil locomoteur, neurologiques ou respiratoires. Il peut également contribuer à la réalisation d’appareillage et, manipule également le corps à des fins de confort (plus particulièrement dans la prise en charge de la douleur).

Ce praticien propose de nombreuses activités adaptées aux besoins de la personne soignée.

Durant les séances, le kinésithérapeute effectue des massages, propose des exercices pratique de réentrainement moteur en salle ou en piscine (balnéothérapie). Afin que le patient soit volontaire, il intègre également des conseils de prévention et une écoute active dans l’exercice de sa pratique.

Bon à savoirLa relation de confiance qui s’instaure alors entre le kiné et son patient accélère l’efficacité de la prise en charge.

Formation de kinésithérapie

III – Masseur-kinésithérapeute : quelle rémunération ?

Le salaire d’un kinésithérapeute évolue selon les critères (le lieu d’exercice, le nombre d’années d’expérience, exercice libéral). En moyenne, un kinésithérapeute qui travaille en milieu hospitalier commence sa carrière à environ 1500 euros et ce montant peut vite dépasser 2500 euros après cinq ans de carrière. Selon une étude menée en 2010, les kinésithérapeutes qui exercent en cabinet libéral prétendent en moyenne à un salaire allant de 3500 euros après trois ans d’activité.


IV – Où trouver un kiné autour de moi ?

Comme d’autres professionnels de santé paramédicaux, les kinésithérapeutes peuvent exercer dans différentes structures et établissements de santé. Service hospitalier, centre de rééducation fonctionnelle, milieu sportif ou même à domicile.


A – En milieu hospitalier

Le masseur-kinésithérapeute peut exercer en service de médecine hospitalière. Son intervention sera alors précoce. Dans la prise en charge des patients admis suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), il peut intervenir dans les 24 heures qui suivent son hospitalisation en neurologie. En orthopédie, il assurera l’accompagnement des patients suite à une chirurgie comme la pose de prothèse de hanche ou à une fracture osseuse.

La collaboration entre les membres de l’équipe pluridisciplinaire est alors indispensable pour le bien-être du patient. Les services de médecine dans lesquelles les séances de kinésithérapie sont pratiquées sont nombreux : pédiatrie, réanimation, gérontologie, etc… En plus de son rôle dans le traitement de la maladie du patient, il va également assurer des séances d’éducation thérapeutique. Les conseils au patient et à sa famille, permettent un retour à domicile dans des conditions qui favorisent son rétablissement.


B – En centre de rééducation

Les centres de rééducation assurent l’accueil et la prise en charge de personnes qui présentent des séquelles motrices ou cérébrales. Suite d’un accident, d’une maladie ou d’une chirurgie. Les profils des patients sont variés. En outre, la prise en charge s’adapte à la situation physiologique et psychologique de chaque patient.

Le kinésithérapeute interviendra quotidiennement ou ponctuellement selon les besoins du patient. À l’aide des équipements disponibles dans le centre, il accompagnera le patient dans des exercices. Le kiné vise ainsi la récupération totale des capacités fonctionnelles du patient.

  • Apport en fer en cas de carence
  • Forme sévère de la maladie : agonistes dopaminergiques, benzodiazépines, antiépileptiques, dérivés morphiniques

C – En cabinet libéral et à domicile

Une fois diplômé, le masseur-kinésithérapeute a la possibilité d’exercer en libéral. D’ailleurs, 80% de ces professionnels de santé choisissent ce mode d’exercice. Il peut alors travailler seul en créant son propre cabinet ou en groupe en s’installant avec d’autres confrères. Les patients viennent alors consulter sur place pour diverses causes. Il y a également la possibilité de bénéficier d’une ou plusieurs séances de kinésithérapie à domicile.

Le kinésithérapeute peut se déplacer à domicile. Il accompagne les personnes atteintes de troubles neurologiques (maladie de Parkinson, etc…). Il peut aussi pratiquer la kinésithérapie respiratoire (traitement des bronchiolites du nourrisson, etc…).


V – Prix d’une séance de kiné ?

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les consultations pour séances de confort sans prescription médicale. Ainsi, massage de bien-être ou traitement anticellulite ne bénéficient d’aucune prise en charge.

Pour pouvoir bénéficier d’un remboursement intégral de vos frais par l’Assurance maladie, il faut respecter le parcours de soins coordonnés . Cela signifie faire appel à votre médecin traitant pour obtenir une ordonnance. Puis, il faut consulter un professionnel de la santé conventionné. Autrement, la séance ne sera remboursée qu’à hauteur de 30%.

le masseur-kinésithérapeute en séance

Sachez que vous pouvez prendre rendez-vous en ligne avec un kinésithérapeute libéral disponible. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter via notre plateforme. Nous vous mettrons en relation avec un professionnel de santé à proximité de votre domicile en moins d’une heure !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.