Sport à domicile Medicalib

Rester en forme physiquement pendant le confinement !

En période de confinement, le bien-être physique et mental peut être mis à rude épreuve. Rester enfermé entre quatre murs – surtout si la surface n’est pas grande – augmente les états de stress, de claustrophobie ou encore de dépression. Tout cela accentue la sensation d’isolement et si l’on vit seul, le risque de crise d’angoisse se multiplie. Pour bien vivre ce confinement en période de crise liée au COVID-19, il est essentiel de prévoir des activités de stimulation corporelle.

Organiser sa journée

Le temps s’écoule différemment en période de confinement. Si vous n’êtes pas assujetti à des heures de télétravail ou des cours à superviser avec les enfants, plus rien ne vient organiser votre journée. Pour garder un bon rythme, il est essentiel de commencer par des repères temporels bien définis.

Si vous souhaitez explorer votre côté artistique, la rédaction d’un « Bullet Journal » vous attend ! Sinon, prenez simplement une feuille de papier, et définissez un emploi du temps comme n’importe quel étudiant. Attribuez des temps de repas, des temps d’activité – physique ou mentale –, des temps de travail mais aussi des temps pour vous-même.

Placer des repères temporels est la première chose que des enseignants mettent en place avec leurs élèves. Cela facilite ensuite la construction des activités, enseignements et favorise l’épanouissement personnel. Rester actif et occupé sera votre objectif essentiel.

La nécessité d’une activité physique

Rester immobile durant plusieurs heures a des conséquences connues sur notre organisme :

  • crampe ;
  • articulations douloureuses ;
  • circulation sanguine difficile (effet jambes lourdes) ;
  • douleurs dorsales…

Pratiquer une activité physique devient vital et contribue notamment à réduire le risque de maladies chroniques, les problèmes cardiovasculaires ou encore le diabète et les affections pulmonaires. Dans l’idéal, il est préférable de se bouger au moins 30 minutes par jour (recommandation de l’OMS) afin de renforcer vos défenses.

Attention toutefois d’adapter vos choix d’activité en fonction de la place dont vous disposez et surtout de vos capacités. Même s’il est tout à fait possible de courir un marathon, comme certains l’ont tenté !

Des idées d’activités

Pour vous accompagner dans vos choix de pratiques sportives, voici une liste de suggestions.

On va d’abord distinguer des activités douces tenant de la relaxation ou du travail de votre souplesse.

  • La marche sur place. Si le salon est assez grand ou que vous avez la chance de pouvoir accéder à un balcon ou une terrasse, commencez donc par de la marche ! C’est un excellent moyen de travailler votre rythme cardiaque, mais aussi de vous échauffer pour des exercices plus intenses.
  • Le yoga. Une moquette ou un tapis feront l’affaire pour vous initier à cette pratique de relaxation. Commencez par des figures simples, il s’agit avant tout de renforcer son bien-être et non d’atteindre des objectifs élevés.

Pour ceux qui préfèrent, il est possible d’envisager des activités plus intenses.

  • Renforcement musculaire. C’est parti pour des squats (on travaille les fessiers), des pompes (on travaille les bras), des burpees (on travaille tout). Attention à ne pas faire de séries trop intenses pour ne pas risquer une élongation ou une surchauffe du muscle.
  • Exercices cardio. Vous avez des escaliers ? C’est parti pour des allers-retours. Sinon, tournez-vous vers des séries de montée de genoux. Ces pratiques vous aideront aussi à renforcer vos capacités respiratoires, soyez attentifs à bien gérer votre souffle.

Quelle que soit votre activité, assurez-vous de vous échauffer avant et de bien vous hydrater. L’arrivée du printemps voit les températures augmenter, donc pensez à aérer la pièce où vous pratiquez vos exercices physiques.

Et pour les enfants ?

Le sport c’est bien. En famille, c’est encore plus intéressant. L’occasion pour vous de renforcer les liens, de partager vos techniques ou encore de surmonter la peur du « regard de l’autre ». Des plus petits aux adolescents, on peut puiser dans le « jeu » pour les faire se dépenser :

  • Cache-cache. Cela demandera de courir, se contorsionner dans certaines positions pour entrer dans la cachette, rester immobile… Un grand classique qui n’épuise pas trop les grands mais qui ravit les petits et promet de grands fous rires.
  • Le parcours du combattant. Une chaise, un meuble, une boîte de rangement, des chaussures en file indienne… rassemblez la famille et imaginez un parcours d’obstacles pour les tous petits. Ne nécessite pas de piles, peut se moduler à volonté et occupe un bon moment !
  • 1, 2, 3, Soleil. Délimitez une distance entre 2 murs ou 2 chaises et c’est parti. Le jeu fait travailler la souplesse mais surtout l’équilibre, car il ne faut pas bouger le petit orteil sous peine de disqualification !
  • Jeux de consoles. Si vous avez la Wii ou tout autre support, c’est le moment de ressortir vos jeux de groupes. On danse, on saute, on se secoue en tous sens et surtout, on rit !

Où trouver des guides sportifs ?

Internet regorge de sites de coaching sportifs ! Vous pouvez dénicher des cours (payants ou non), des descriptifs détaillés, ou encore tout simplement des vidéos démonstratives. Prenez le temps de sélectionner quelques idées, tout en gardant en tête qu’il s’agit de bien-être et non de préparation aux Jeux Olympiques ! Vous pouvez aussi organiser des séances collectives en visio avec vos amis.

Idée de sport ludique avec des enfants : par ici

Séance de Yoga pour débuter en douceur :

Série d’exercices de renforcement musculaire :

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *