Lésion méniscale du genou : causes, symptômes et traitement

Ménisque, Lésion, Genou, traitement, rééducation

Fibrocartilages servant à amortir et à stabiliser les articulations, les ménisques jouent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement des poignets, des genoux et de la mâchoire. 

Marche, course à pied, saut, grand âge, … peuvent contribuer à fragiliser ces cartilages et peuvent favoriser l’apparition de douleurs, notamment au niveau des genoux. En effet, la lésion d’un des ménisques du genou est une affection fréquente. 

Comment se manifeste une lésion méniscale du genou? Comment prévenir son risque d’apparition? Comment diagnostiquer cette pathologie? Comment la traiter? 

Medicalib vous en dit plus à ce sujet. 

Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données scientifiques disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.
Il n’a pas vocation à se substituer aux recommandations et préconisations de votre médecin ou de votre pharmacien.

I Lésion méniscale du genou : de quoi parle-t-on?

Chaque genou comporte deux ménisques : un premier sur la face externe  (ménisque latéral) et un deuxième sur la face interne (ménisque médial). 

Situés entre l’extrémité inférieure du fémur (cuisse) et l’extrémité supérieure du tibia (jambe), les ménisques jouent un rôle important dans la biomécanique du genou. En effet, ils :

  • contribuent à sa stabilité (en forme de croissants, et plus épais sur leur bord extérieur, ils renforcent le maintien du fémur sur le tibia)
  • assurent la congruence articulaire (les deux surfaces glissent l’une sur l’autre)
  • protègent la surface de l’articulation entre le fémur et le tibia (leur tissu légèrement élastique fait tampon et permet d’éviter que le cartilage de l’os ne s’use trop vite), 
  • permettent une bonne répartition des contraintes mécaniques

Cependant, “sous l’effet de contraintes répétées ou brutales, des lésions dégénératives ou traumatiques peuvent survenir, abîmant l’un des ménisques.” [1]

Cliquez ici pour organiser vos soins à domicile

II – Lésion méniscale du genou : causes et facteurs de risque

Les lésions des ménisques surviennent souvent en même temps que d’autres blessures du genou, telles que les entorses, les ruptures du ligament croisé antérieur, …

ON RELEVE DEUX TYPES DE LESIONS :

DÉGÉNÉRATIVES
conséquence du vieillissement du genou

Ces lésions surviennent surtout chez les personnes plus âgées
ÂGE
Les tissus comme les fibrocartilages vieillissent et s’usent avec le temps, favorisant une lésion du ménisque, appelée méniscose.

Facteurs favorisants : 

anomalie de l’axe des jambes (arquées ou en X)
arthrose du genou
port de charges fréquent
pratique d’un sport de haut niveau
faux mouvement
TRAUMATIQUES
75% des lésions du ménisque

Ces lésions surviennent surtout chez les personnes jeunes et actives
ACCIDENT SPORTIF (sports de contacts, football, basket, ski…)

MOUVEMENT DE TORSION BRUTAL OU D’HYPER FLEXION DU GENOU (passage d’une position accroupie ou assise à debout… )

→ torsion du genou, tacle, placage, relèvement brutal de la position accroupie, … 

III – Lésion méniscale du genou : symptômes

Les symptômes de la lésion méniscale dépendent essentiellement du type de lésion ainsi que de la localisation de la blessure. 

LES SYMPTOMES LE PLUS SOUVENT REPERTORIES SONT LES SUIVANTS :

  • une sensation d’instabilité : genou qui se dérobe
  • une sensation d’accrochage et des craquements qui freinent la marche, rendent difficile la montée des escaliers et, compliquée la position accroupie
  • un blocage du genou en flexion ou en extension qui entraîne une impotence fonctionnelle
  • un œdème au niveau du genou
  • des douleurs persistantes ou intenses, au niveau de la face interne ou externe du genou, qui perturbent le quotidien
  • un appui impossible

En présence de tels symptômes, une consultation médicale est vivement conseillée afin de mettre en place un suivi adapté et de limiter le risque d’aggravation.  

IV – Lésion méniscale du genou : diagnostic

1 – Les différentes lésions méniscales du genou

Il existe différents types de lésions du ménisque. Ces dernières se caractérisent par leur localisation (corne antérieure, partie moyenne, corne postérieure) et leur type.

On recense :

PINCEMENT DE L’INTERLIGNE ARTICULAIREPerte d’épaisseur de la surface articulaire, par l’usure du cartilage. 
FISSURELes fissures peuvent être verticales, horizontales, radiaires.

LÉSION LONGITUDINALE VERTICALE OU HORIZONTALE : atteinte qui touche autant le ménisque interne que l’externe


LÉSION RADIALE : ménisque externe plus touché
DÉCHIRURERUPTURE EN « ANSE DE SEAU » : séparation en deux du ménisque d’avant en arrière qui entraîne un blocage du genou. Le patient ne parvient alors plus à étendre complètement la jambe.
DÉSINSERTION MÉNISCALE PÉRIPHÉRIQUE“Souvent associée à une lésion du ligament croisé antérieur, elle correspond au détachement du ménisque de ses attaches ligamentaires périphériques”. [2]

2 – Diagnostic

EXAMEN CLINIQUEAntécédents médicaux du patient et symptômes vont aider au diagnostic. 
Le médecin examine le genou (palpation, mise sous contrainte) et recherche une douleur au niveau du ménisque, ou un claquement.
RADIOGRAPHIEPermet de mettre en avant la présence d’arthrose et d’éliminer la présence d’un lésion osseuse, d’une fracture, d’une ostéochondrite ….
Ne révèle pas les déchirures du ménisque. 
ECHOGRAPHIEExamen peu pratiqué, réalisé dans certains cas, dans les suites d’un traumatisme.
Permet de déceler des anomalies du ménisque en périphérie : kyste, fissure large, …
IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (IRM)Examen de référence
Imagerie des tissus mous du ménisque qui permet d’identifier le type de lésion et de vérifier l’état des ligaments et des cartilages du genou.
ARTHROSCANNERRadiographie du genou avec injection dans l’articulation d’un produit « radio-opaque ».
Il est réalisé essentiellement dans le cas de désinsertions ménisco-capsulaires. 
Il permet de visualiser les contours des ménisques et de déceler une éventuelle rupture.
Pour infoLe ménisque médial (interne) est plus fréquemment touché que le ménisque latéral (externe). 

Cliquez ici pour demander l’intervention d’un kinésithérapeute à votre domicile

V – Lésion méniscale du genou : traitements

Dès qu’une lésion méniscale est suspectée, la première chose à faire est de placer le genou au repos afin de limiter le risque d’aggravation. 

Par ailleurs, si le genou est enflé ou douloureux, l’application d’une compresse froide sur le genou permettra dans un premier temps de réduire l’inflammation.

Lorsque la lésion du ménisque est confirmée, différents traitements sont possibles :

IMMOBILISATIONAttelle du genou amovible, qui permet de décharger le genou et de réduire les contraintes exercées sur le ménisque.
TRAITEMENT MÉDICALPrescription de médicaments par voie orale contre la douleur et l’inflammation ou infiltrations de corticoïdes dans le mur méniscal.

Ce type de traitement est préconisé en cas de : 


– LÉSION DÉGÉNÉRATIVE (méniscose) avec absence de symptômes importants et absence de gêne fonctionnelle.
– LÉSION TRAUMATIQUE quand la lésion est stable et ne gêne pas les mouvements
.
 
TRAITEMENT CHIRURGICALLe choix d’un traitement de ce type dépend de :
la gêne fonctionnelle ressentie,
la localisation de la lésion,
son étendue,
la stabilité de la lésion,
l’aggravation des symptômes, ainsi que de
– l’existence d’autres lésions au niveau du genou (ex : ligaments)

L’intervention réalisée sous arthroscopie consiste à préserver au maximum le ménisque abimé : réparation ou suppression de la partie abîmée (mastectomie partielle)
.
RÉÉDUCATIONKINÉSITHÉRAPIE
Cette prise en charge vise à travailler la musculature autour de l’articulation du genou pour renforcer sa stabilité.
Différentes techniques peuvent être employées : massages, cryothérapie, électrothérapie, mobilisations passives et actives….
Bon à savoir“Le potentiel de cicatrisation des ménisques varie en fonction de la localisation de la lésion. Plus elle est périphérique, plus les chances de cicatrisation sont élevées. En effet, la vascularisation méniscale est surtout périphérique. Le sang apporte alors tous les éléments nécessaires à la cicatrisation”. [3]

V – Complications éventuelles

“Elles sont rares voire exceptionnelles (<0,1%)

  • Epanchement sanguin 
  • Infection, 
  • Algodystrophie,
  • Phlébite, 
  • lésion ligamentaire, 
  • lésion vasculaire, 
  • bris de matériel, 
  • chondrolyse rapide.” [4]

Sachez que vous pouvez prendre rendez-vous en ligne avec un kinésithérapeute libéral pour pour vos soins à domicile (pose des bandes de contention, renouvellement de pansement, …). Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter via notre plateforme. Nous vous mettrons en relation avec un professionnel de santé à proximité de votre domicile en moins d’une heure !

Sources :

  • [1] Ménisques du genou : rôle et lésion – Ameli – 9 Novembre 2020
  • [2] Ménisques – Institut de recherche en chirurgie orthopédique et sportive (IRCOS) – 2018
  • [3] Fissure du ménisque, anse de seau – Dr Simian
  • [4] Ménisques – Institut de recherche en chirurgie orthopédique et sportive (IRCOS) – 2018
  • Le traitement des lésions méniscales du genou – Ameli – 19 mai 2021
  • La lésion méniscale – Genou clinique
  • Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l’adulte – Haute Autorité de Santé – HAS – juin 2008
  • Que faire en cas de fissure de votre ménisque? – Institut du Mouvement et de l’appareil locomoteur
Retour en haut