Ménopause : Symptômes, Diagnostic, et Conseils de Bien-Être

La ménopause marque une étape cruciale dans la vie des femmes, se manifestant par la cessation de l’ovulation et la fin des menstruations.

Les symptômes fréquents de cette phase comprennent des bouffées de chaleur, de la fatigue, de l’irritabilité, et des perturbations du sommeil.

Le diagnostic est généralement posé par un professionnel de la santé au cours d’un examen médical.


I- Qu’est ce que la ménopause ?

La ménopause correspond à l’arrêt de l’ovulation et à la fin des règles chez la femme. Elle intervient généralement entre 45 et 55 ans et principalement aux alentours de 50 ans.

La ménopause est un processus naturel survenant lorsque les ovaires cessent leur sécrétion hormonale (estrogènes et progestérone) ainsi que la formation mensuelle d’une ovule. On considère généralement que l’absence de règles pendant une année établit pleinement la ménopause.

Les problèmes potentiels liés à la ménopause se déclinent en deux types :

  • Les symptômes qu’elle induit, tels que les bouffées de chaleur, l’insomnie, la fatigue, l’irritabilité, etc.
  • l’augmentation du risque de certaines maladies, notamment l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires.

II- Quels sont les symptômes lors de la ménopause ?

Les symptômes de la ménopause les plus marqués surviennent souvent avant l’arrêt complet des règles. Cela est lié aux changements hormonaux qui se produisent durant cette période de transition, mais également au vieillissement.

Parmi les symptômes les plus courantes, on retrouve :

  • Bouffées de chaleur : (75 % des femmes concernées). Elles s’accompagnent parfois de rougeur du visage et d’accélération du pouls. Leur durée varie de 30 secondes à deux minutes.
  • Les modifications du cycle menstruel : elles s’observent avant la ménopause : les règles deviennent plus ou moins abondantes, et leur fréquence irrégulière.
  • Troubles du sommeil (insomnie) : Les fluctuations hormonales pendant la ménopause peuvent perturber le sommeil, entraînant des difficultés à s’endormir, des réveils nocturnes fréquents ou un sommeil léger;
  • Fatigue : Certains femmes ressentent une fatigue persistante pendant la ménopause, qui peut être liée aux changements hormonaux, aux troubles du sommeil ou à d’autres facteurs;
  • Sécheresse vaginale : La diminution des niveaux d’œstrogène peut entraîner une diminution de la lubrification vaginale, provoquant parfois des douleurs pendant les rapports sexuels;
  • Prise de poids : Certaines femmes peuvent éprouver des changements dans la distribution de la graisse corporelle, avec une tendance à prendre du poids autour de l’abdomen;
  • Problèmes de concentration et de mémoire : Certains femmes signalent des difficultés de concentration et des troubles de la mémoire pendant la ménopause.
  • Les troubles urinaires : La ménopause peut s’accompagner d’incontinence urinaire si les muscles du périnée perdent de leur tonus.

Il est important de noter que la sévérité et la combinaison de ces symptômes varient d’une personne à l’autre. En somme, Certaines femmes peuvent ne pas ressentir certains symptômes, tandis que d’autres peuvent les vivre de manière plus prononcée.


III- Quel est le diagnostic de la ménopause ?

L’absence de règles depuis 12 mois est le diagnostic intangible de la ménopause.

En présence de symptômes, un traitement hormonal de la ménopause (THM) peut être prescrit.

Il est contre-indiqué pour les femmes présentant des antécédents de cancer du sein ou d’accident vasculaire cérébral AVC).

Le THM peut être prescrit :

  • si les symptômes interfèrent avec la qualité de vie de la personne.
  • dans le cas d’une ménopause précoce.
  • en présence de risques de perte de densité osseuse (antécédents familiaux d’ostéoporose)
Bon à savoir Pour avoir une idée de l’âge auquel vous pourrez être ménopausée, n’hésitez pas à questionner les femmes de votre famille. En effet, l’âge de la ménopause est surtout déterminé de façon génétique.

IV- comment vivre sa ménopause ?

Pratiquer un mode de vie adapté peut prévenir l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, et la prise de poids. Il est donc essentiel d’écouter attentivement son corps et de favoriser une meilleure hygiène de vie.

  • Éviter l’alcool, le café et les plats trop chauds ou épicés;
  • Pratiquer des techniques de relaxation, du yoga;
  • Essayer d’avoir une activité physique chaque jour;
  • Consultez régulièrement votre professionnel de santé;
  • Assurer un apport en calcium et vitamine D;
  • Gérer votre stress;
  • Arrêter de fumer le cas échéant.

Consultez régulièrement votre professionnel de santé pour un accompagnement personnalisé. Leur expertise et conseils sont essentiels pour une gestion optimale de cette période de transition.


Retour en haut