Ponction lombaire

Ponction lombaire : comment ça se passe ?

La ponction lombaire est une piqûre réalisée dans le bas du dos qui consiste à prélever du liquide céphalo-rachidien (LCR) en vue de pouvoir l’analyser.

Dans quels cas cet examen est-il préconisé ? Comment se déroule une ponction lombaire ?

Medicalib vous en dit plus à ce sujet. 

Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.


I – Rappel : qu’est-ce que le liquide céphalorachidien ou LCR ?

Le LCR est un liquide fabriqué au niveau du cerveau. C’est le liquide dans lequel baigne le système nerveux central. Il est en effet présent dans et autour de l’encéphale ainsi que de la moelle épinière.

Son rôle est notamment de :

  • protéger le cerveau et la moelle épinière des chocs et secousses mécaniques
  • réguler la pression intracrânienne
  • permettre le transport de certains éléments comme le potassium, le sodium et les protéines qui assurent l’alimentation du système nerveux central.

II – Ponction lombaire : de quoi parle-t-on ?

La ponction lombaire est un acte médical qui consiste à introduire une fine aiguille entre deux vertèbres lombaires (L3-L4 ou L4-L5) situées dans la partie basse du dos, en dessous de la terminaison de la moelle épinière. Ceci, afin de prélever du liquide céphalorachidien (LCR) ou d’injecter un produit en vue d’un examen ou d’un traitement.


III – Ponction lombaire : dans quels cas est-elle pratiquée ?

La ponction lombaire peut être utilisée dans dans un but diagnostic ou thérapeutique

  • diagnostic d’une maladie comme par exemple une méningite ou une maladie neurodégénérative (ex : sclérose en plaque). Ce diagnostic permet alors au médecin de proposer rapidement un traitement adapté au patient. 
  • injection d’un traitement (agents anesthésiques, chimiothérapie, produit de contraste…)
  • traitement de certaines pathologies comme l’hydrocéphalie (prélèvement du LCR excédentaire)
Bon à savoirLa ponction lombaire est contre-indiquée pour les patients présentant une hypertension intracrânienne liée à un effet de masse (tumeur, hémorragie…), pour ceux présentant une infection au niveau du point de ponction ou bien encore en présence d’une anomalie de la coagulation (hémostase).

IV – Ponction lombaire : comment cela se passe ?

La ponction lombaire est un examen qui se fait à la clinique ou à l’hôpital. Cet examen est rapide. Désagréable, il n’est cependant ni douloureux ni dangereux.

Avant de procéder à la ponction lombaire, un examen clinique et paraclinique préalable s’impose. 

Déroulé de la ponction lombaire :

  • application d’une crème ou d’un patch anesthésiant au niveau du bas du dos, 2 heures avant l’intervention
  •  une infirmière aide le patient à correctement me positionner (dos arrondi assis au bord du lit ou couché sur le côté)
  • une personne accompagne le patient et l’aide à maintenir la position et veille à ce qu’il ne bouge pas
  • le médecin enfile des gants, nettoie la peau puis fait piqure anesthésiante
  • le médecin pique le bas du dos à l’aide d’une aiguille très fine et récupère le liquide dans un petit tube prévu à cet effet. 
  • le médecin retire l’aiguille et applique un pansement.
  • les tubes sont ensuite envoyés au laboratoire pour analyse.

Après une ponction lombaire, le patient est placé sous surveillance. Il doit rester allongé plusieurs heures afin de limiter les risques de syndrome post ponction lombaire (maux de tête) et boire de l’eau. C’est le médecin qui décide de l’horaire de sortie de l’hôpital. Le patient devra cependant veiller à rester calme durant 24 heures.

Bon à savoirIl n’est pas nécessaire d’être à jeun pour une ponction lombaire. D’autre part, si besoin des relaxants comme le gaz MEOPA peuvent être administrés au patient pour lui permettre d’être plus détendu

V – Ponction lombaire : quels effets secondaires ?

Suite à la réalisation d’une ponction lombaire, certains effets secondaires peuvent être ressentis par le patient, notamment :

  • des douleurs lombaires temporaires
  • des maux de tête temporaires (disparition en 2 à 4 jours) qui augmentent en station debout
  • inflammation et/ou écoulement de liquide autour du point de ponction

Sachez que vous pouvez prendre rendez-vous en ligne avec une infirmière à domicile. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter via notre plateforme. Nous vous mettrons en relation avec un professionnel de santé à proximité de votre domicile en moins d’une heure !


Sources :

  • Comment se déroule une ponction lombaire ? – Ameli – MAJ 1er juillet 2022
  • Ponction lombaire – Manuel MSD– MAJ juillet 2021
  • Neuroanatomie: Le Liquide Céphalo-Rachidien LCRYoutube – Dr Ben Brahim Mohammed

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.