La prise en charge des ulcères par les infirmiers

Ulcère

Mise à jour: 19 octobre 2023

Les ulcères sont douloureux et exposent les patients à de nombreuses complications. Les infirmiers jouent donc un rôle clé dans leur prise en charge.

De quoi parle-t-on ? Quels sont les outils disponibles pour un meilleur suivi ?

Medicalib vous en dit plus sur le sujet.

Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données scientifiques disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.

I- Rappel : qu’est-ce qu’un ulcère1 ?

Un ulcère est une plaie chronique de la jambe plus ou moins profonde d’origine vasculaire, ne cicatrisant pas depuis plus d’un mois. Elle se caractérise par une perte de substance cutanée de l’épiderme et du derme à l’origine d’un trouble de la circulation artérielle ou veineuse.

A – Types d’ulcères

B – Classification des ulcères veineux ou variqueux

L’ulcère variqueux présente une classification en sept niveaux, en fonction de la sévérité de ses symptômes :

Grade de l’ulcère veineuxSymptômes
Grade C0Aucun signe clinique visible ou palpable de l’ulcère.
Grade C1Présence de télangiectasies (dilatation de petits vaisseaux sanguins superficiels) ou de veines réticulaires (veines bleues situées juste sous la peau).
Grade C2Apparition de varices.
Grade C3L’ulcère veineux s’accompagne d’un œdème sans atteinte de la peau environnante.
Grade C4Une atteinte cutanée est observée. Au grade C4a, il peut s’agir d’une dermite ocre ou d’eczéma. Au grade C4b, l’atteinte se manifeste par une hypodermite scléreuse ou une atrophie blanche.
Grade C5L’ulcère a cicatrisé et ne présente plus de symptômes actifs.
Grade C6L’ulcère est ouvert, ne cicatrise pas et continue de poser des problèmes de santé.

II- Facteurs de risque liés aux ulcères

Parmi les principales prédispositions, on retrouve :

  • le sexe : les femmes sont plus touchées.
  • l’âge : les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus susceptibles de développer un ulcère.
  • les personnes en surpoids.
  • des troubles trophiques : hyperpigmentation, hypodermite, eczéma variqueux, œdème veineux ou lymphatique.
  • facteurs personnels : tabagisme, antécédents (hypertension artérielle, diabète, vascularite, Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI),…)

III- Symptômes liés aux ulcères

Parmi les principaux symptômes, on recense :

  • une sensation de lourdeur
  • des douleurs et crampes au repos
Bon à savoirLe diagnostic de l’ulcère veineux ne peut pas se baser uniquement sur une observation visuelle. Il est essentiel de compléter l’évaluation clinique par des examens, notamment par un Écho-Doppler des membres inférieurs, incluant la mesure des indices de pression systolique (IPS).
Pour un ulcère veineux pur, l’IPS doit se situer dans la plage de 0,9 à 1,3, tandis que pour un ulcère mixte à prédominance veineuse, l’IPS sera compris entre 0,7 et 0,9.


IV- Prise en charge de l’ulcère par l’infirmier

A – Les pansements

Différents types de pansements sont préconisés dans la prise en charge de plaies ulcéreuses. On recense :

  • Les pansements gras : idéaux pour les ulcères non exsudatifs.
  • Les pansements hydrocolloïdes : couramment utilisés pour la cicatrisation humide, mais à manier avec précaution pour éviter la macération, particulièrement chez les patients présentant des ulcères associés à des affections telles que l’eczéma, l’atrophie blanche, l’hypodermite, ou l’œdème.
  • Les pansements hydrocellulaires : conçus pour absorber efficacement les exsudats abondants tout en protégeant les berges fragiles des ulcères.
  • Les pansements à base d’alginates : particulièrement adaptés aux ulcères hémorragiques en raison de leurs propriétés hémostatiques.
Bon à savoirL’utilisation de compresses n’est pas recommandée dans le cas des ulcères, car elles peuvent entraîner une macération importante. En effet, l’eau absorbée par les compresses est instantanément repoussée vers la plaie sous l’effet de la compression, ce qui compromet la cicatrisation.

Certains cas particuliers dans le protocole de pansement pour les ulcères méritent une attention particulière, à savoir :
– Les plaies infectées : Dans ces situations, il est possible d’utiliser un pansement pour ulcère doté d’une action bactériostatique ou bactéricide, tel qu’un pansement au charbon ou à l’argent. Les pansements au miel peuvent également s’avérer utiles.
– Les plaies présentant une cicatrisation ralentie, voire arrêtée : Dans de tels cas, l’application d’acide hyaluronique sur l’ulcère peut relancer le processus de cicatrisation.

B – Recommandations

Certaines mesures d’accompagnement sont recommandées par consensus professionnel, à savoir :

  • L’amélioration de l’observance à long terme et de la qualité de la compression.
  • La prévention des traumatismes.
  • Le traitement précoce des plaies.
  • La promotion d’une meilleure hygiène.
  • L’encouragement des patients à adopter un mode de vie plus actif, y compris l’incitation à la mobilité et à la pratique d’une activité sportive.
  • Le maintien de la mobilité de la cheville.
  • La recommandation de surélever le membre atteint au-dessus du niveau cardiaque au repos pour faciliter le drainage postural.
  • L’indication des positions à éviter, telles que rester assis avec les jambes pendantes ou croisées, ou encore de longues périodes de piétinement.
  • La correction des déséquilibres métaboliques et la gestion du surpoids lorsque c’est nécessaire.
  • La prise en compte du contexte social du patient.
  • La correction des troubles de la statique plantaire.

C – Une série vidéo : prise en charge de l’ulcère mixte

En partenariat avec les laboratoires Lohmann & Rauscher, la FNI vous propose un premier épisode de sa série sur le traitement des plaies.


La prise en charge des ulcères veineux par les infirmiers(ères) est essentielle pour favoriser la cicatrisation et améliorer la qualité de vie des patients. Cela nécessite une approche multidisciplinaire, des diagnostics précis, un choix judicieux de pansements, et une éducation des patients. La collaboration étroite entre les différents professionnels de la santé et les patients est la clé du succès pour le bon traitement des ulcères.


Notre mission : faciliter votre quotidien de professionnel de santé libéral en vous proposant des solutions adaptées et des articles utiles à l’exercice de votre pratique professionnelle.

Le site internet de Medicalib permet aux patients de prendre facilement rendez-vous avec une infirmière à domicile

Grace à notre plateforme nous pouvons vous accompagner dans le développement de votre patientèle et dans l’optimisation de votre tournée. 

  1. Espace soignant – L’ulcère mixte – MAJ 8 mai 2019 ↩︎

Sources : Ameli.fr, Vidal

Retour en haut