Hypothyroidie

Hypothyroïdie : facteurs de risque, symptômes, traitements

En France, 6 millions de personnes [1] souffrent d’un dérèglement de la glande thyroïde.

Glande endocrine vitale, la thyroïde joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme du corps. 

“Dès lors que la thyroïde fonctionne mal, l’organisme utilise l’énergie plus lentement (hypothyroïdie) ou plus rapidement (hyperthyroïdie) qu’il ne le devrait. » [2]

Comment diagnostiquer une hypothyroïdie ? Quels sont les symptômes liés à cette maladie ? Quels sont les traitements possibles ?

Medicalib vous en dit plus à ce sujet. 

Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données scientifiques disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.
Il n’a pas vocation à se substituer aux recommandations et préconisations de votre médecin.


I – Thyroïde et hypothyroïdie : de quoi parle-t-on ?


1 – Rappel concernant la thyroïde

La thyroïde est une glande en forme de papillon, située au niveau de la base du cou, en dessous de la pomme d’adam. Son rôle est de sécréter des hormones indispensables à la régulation du métabolisme du corps : croissance osseuse, fertilité, développement mental, transformation des glucides, lipides et protides, digestion, consommation d’oxygène par les tissus, intégrité de la peau.

La glande thyroïde se compose de groupes de cellules : les vésicules. Ces dernières sont traversées par des vaisseaux sanguins dans lesquels le sang transporte un ingrédient essentiel à la fabrication des hormones thyroïdiennes : l’iode.

Un bon dosage de ces hormones est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme. C’est l’hypophyse (glande située au niveau du cerveau) qui régule leur sécrétion.


2 – Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est une maladie qui apparaît lentement. Elle résulte d’un déficit de sécrétion de l’hormone thyroïdienne dans le sang. “L’hypothyroïdie est souvent due à un dérèglement du système immunitaire qui attaque les cellules de la thyroïde et réduit ainsi la production d’hormones.” [3]

Tout fonctionne au ralenti et ce dysfonctionnement impacte les grandes fonctions de l’organisme. On distingue 2 types d’hypothyroïdie :

HYPOTHYROÏDIE CONGÉNITALE (rare)

Dépistée à la naissance elle est le plus souvent due à une anomalie de la formation de la thyroïde pendant la grossesse, mais peut également être la conséquence d’un traitement de l’hyperthyroïdie chez la mère pendant la grossesse. Prévalence de 1 nouveau-né sur 3500.

HYPOTHYROÏDIE ACQUISE

Apparition au cours de la vie qui se révèle par l’émergence de différents symptômes.

Bon à savoir“Dans 50 % des cas, l’hypothyroïdie est une maladie auto-immune, c’est-à-dire due à une réaction du système de défense de l’organisme, ou système immunitaire, contre les cellules de la thyroïde”. [4]

II – Hypothyroïdie : facteurs de risque et causes

FACTEURS DE RISQUE

SEXEFemmes 2 à 3 fois plus touchées que les hommes.
ÂGEAprès 50 ans.
ANTÉCÉDENTS*Antécédents personnels et familiaux de maladie de la thyroïde.
*Trouble héréditaire empêchant la synthèse ou la sécrétion d’une quantité suffisante d’hormones par la thyroïde
*Diabète de type 1
*Polyarthrite rhumatoïde
*Spondylarthrite
*Maladie de Gougerot-Sjögren
*Psoriasis
FEMMES ENCEINTESEntre 5 et 8 % des femmes ayant accouché dans l’année sont touchées de manière transitoire avec risque d’hypothyroïdie durable dans 20 % des cas.
HYGIÈNE DE VIEHygiène alimentaire : carence ou excès en iode

CAUSES

THYROÏDITE DE HASHIMOTOInflammation auto-immune chronique fréquente ou l’organisme attaque les cellules de la thyroïde.
THYROÏDITE ATROPHIQUEEssentiellement observée chez la femme après la ménopause.
THYROÏDITE DU POST-PARTUMObservée après l’accouchement pour 5 à 10 % des grossesses.
TRAITEMENTS*Ablation thyroïde (environ 40 % des hypothyroïdies surviennent à la suite du traitement d’une hyperthyroïdie)
*Certains traitements médicamenteux (lithium, interféron, amiodarone, …)
*Radiothérapie anticancéreuse (rayonnements émis au niveau de la tête et du cou)
THYROÏDITE DE QUERVAINPassagère car réactionnelle à une infection virale. Guérit spontanément en deux ou trois mois.
MALADIE DE L’HYPOPHYSERare : 5 % des cas

III – Hypothyroïdie : symptômes

Parmi les symptômes de l’hypothyroïdie, on recense :

HYPOTHYROÏDIE CONGÉNITALE [5]

  • une taille à la naissance inférieure à la normale
  • une jaunisse (ictère) prolongée
  • une distension abdominale avec hernie ombilicale
  • une hypotonie
  • un faciès myxœdémateux
  • une somnolence
  • une absence de pleurs
  • une voix rauque
  • une difficulté à téter associée à un faible appétit
  • de la constipation
  • une macroglossie (langue épaisse)
  • une sécheresse cutanée avec une peau légèrement marbrée
  • un ralentissement de la croissance et un retard du développement psychomoteur
  • des fontanelles plus larges que la normale

HYPOTHYROÏDIE  ACQUISE

  • une prise de poids
  • de la constipation
  • une intolérance au froid (frilosité)
  • une fatigue chronique importante
  • un essoufflement à l’effort
  • une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque)
  • un dessèchement de la peau et chute de cheveux
  • des troubles de l’humeur : irritabilité, dépression
  • des troubles de la mémoire et de la concentration, confusion mentale
  • des crampes musculaires
  • un trouble du cycle menstruel (règles irrégulières, débit menstruel accru)
  • un taux élevé de cholestérol sanguin
  • une voix rauque avec une élocution ralentie
  • des paupières tombantes
  • un goître
  • un gonflement du visage : myxœdème (rare)
Bon à savoirIl arrive que “l’hypothyroïdie n’entraîne pas de symptômes, on parle alors d’hypothyroïdie infraclinique,  «frustre», «asymptomatique» ou «occulte».
Cette forme d’hypothyroïdie est particulièrement observée chez les personnes âgées de plus de 60 ans et chez les enfants”. [6]

IV – Hypothyroïdie : diagnostic

INTERROGATOIRE ET EXAMEN CLINIQUE*Contrôle de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle.
*Palpation du cou
EXAMEN BIOLOGIQUE *Analyse de sang
IMAGERIE*Echographie thyroïdienne permet de décrire les nodules
*Scintigraphie thyroïdienne réalisée en cas de suspicion de nodule : injection d’un traceur radioactif dans l’organisme.
BIOPSIEPrélèvement pour analyse d’un échantillon de tissu thyroïdien à l’aide d’une petite aiguille

V – Hypothyroïdie : prise en charge et suivi

TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUXPrise quotidienne et à vie d’hormones thyroïdiennes de remplacement avec mise en place d’un suivi cardiaque au moment de la mise en place du traitement.  
HYGIÈNE DE VIEAlimentation équilibrée
*Consommation de produits de la mer comme les huîtres…
*Consommation de volailles et d’œufs
Bon à savoirUne hypothyroïdie non soignée pourrait augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires (infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux).

VI – Hypothyroïdie : complications possibles

Dans de rares cas où l’hypothyroïdie n’est pas diagnostiquée ou traitée chez un adulte (et en particulier une personne âgée), un myxoedème peut apparaître. Ce dernier se manifeste par : 

  • un gonflement du visage associé à une peau jaune et sèche
  • une insuffisance cardiaque congestive : le cœur ne parvient plus à pomper suffisamment de sang pour les besoins de l’organisme. 
  • un ralentissement des processus mentaux
  • une température corporelle basse anormale
  • un coma : perte de connaissance, convulsions et ralentissement de la fréquence respiratoire.

Chez les enfants, une hypothyroïdie non soignée peut être à l’origine d’un nanisme ou de retard mental important.


Sachez que vous pouvez prendre rendez-vous en ligne avec une infirmière à domicile disponible. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter via notre plateforme. Nous vous mettrons en relation avec un professionnel de santé à proximité de votre domicile en moins d’une heure !


Sources :

  • [1] Comprendre l’hyperthyroïdie – Ameli – MAJ 4 mars 2022
  • [2] Découvrez le fonctionnement de la glande thyroïde – Medtronic
  • [3] Hypothyroïdie – Vidal – MAJ 2 avril 2021
  • [4] Les causes de l’hypothyroïdie Vidal – MAJ 2 avril 2021
  • [5] L’hypothyroïdie congénitaleEncyclopédie Orphanet Grand Public – MAJ septembre 2007
  • [6] Les symptômes et les complications de l’hypothyroïdie – Vidal – MAJ 2 avril 2021
  • Comprendre l’hypothyroïdie – Ameli – MAJ 17 février 2022
  • Hypothyroïdie : troubles hormonaux et métaboliques – Manuel MSD

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.