Coliques hépatiques et vésicule biliaire

Calculs vésicule biliaire : causes, symptômes et traitements

La lithiase vésiculaire (ou cholélithiase) correspond à la formation de calculs dans la vésicule biliaire qui viennent obstruer les conduits permettant à la bile de se diriger vers les intestins et le foie. Les calculs vésiculaires peuvent alors provoquer de vives douleurs abdominales appelées coliques hépatiques. Explications.

Comment se forme un calcul dans la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un organe situé sous le foie. Elle est reliée par différents canaux au foie, au pancréas et au duodénum. C’est un organe qui permet de stocker la bile, liquide jaune verdâtre produit dans le foie et constitué de sels biliaires et bilirubine.

La vésicule biliaire est sollicitée durant la digestion. Elle se contracte pour libérer de la bile lorsque notre alimentation est trop riche en graisse. En effet, la bile joue un rôle indispensable dans la digestion des graisses.

On parle de calculs lorsque de petits caillots se forment dans la vésicule biliaire. Le calcul biliaire est constitué majoritairement de cholestérol cristallisé. Ils peuvent d’être de différentes tailles et passent parfois inaperçus.

Néanmoins, ils sont parfois à l’origine d’obstruction des conduits qui mènent au foie ou à l’intestin. Cette obstruction entraîne alors un gonflement de la vésicule à l’origine de coliques intenses. La lithiase vésiculaire peut être causée par :

  • Un excès de cholestérol dans la bile
  • La présence insuffisante de sels biliaires dans la bile
  • Un manque de contraction de la vésicule

Calculs biliaire : facteurs de risque et prévention

Plusieurs facteurs de risques peuvent favoriser l’apparition de calculs dans la vésicule biliaire. Cela concerne :

  • L’obésité
  • Le manque d’activité physique
  • Le diabète
  • Une perte de poids rapide (ou des cycles de perte et de reprise de poids réguliers)
  • Le jeûne
  • Les œstrogènes (hormonothérapie ou prise de contraceptifs oraux)
  • Certains médicaments
  • La grossesse
  • Une alimentation pauvre en fibres

La lithiase biliaire peut entraîner des complications. En effet, les calculs qui obstruent le canal biliaire peuvent entraîner une inflammation de la vésicule biliaire.

Par ailleurs, un calcul peut migrer vers le canal biliaire principal (appelé cholédoque) pouvant être à l’origine :

  • D’une jaunisse (ou ictère)
  • D’une infection aiguë et sévère du cholédoque appelée angiocholite
  • D’une inflammation du pancréas (pancréatite aiguë)

Les symptômes de la lithiase biliaire

Les calculs biliaires qui viennent se bloquer dans les vaisseaux de la vésicule peuvent être à l’origine d’une crise de coliques hépatiques.

Des douleurs intenses

Celle-ci se manifeste par une douleur abdominale très intense, localisée dans le creux de l’estomac, sous les côtes à droite et pouvant irradier dans le dos ou dans l’épaule droite.

Cette douleur peut être accentuée lors de la respiration. La douleur est alors constante et peut s’accompagner de nausées ou de vomissements. Elle peut durer de 30 minutes à plusieurs heures.

La crise de coliques hépatiques cesse dès que le calcul n’obstrue plus la voie biliaire. Cependant, le risque de formation de nouveaux calculs est important. D’où la nécessité de consulter votre médecin en cas de première crise.

Certains signes peuvent évoquer une complication. C’est pourquoi, une consultation médicale urgente doit être effectuée dès lors que :

  • La peau est anormalement jaune.
  • Vous avez de la fièvre.
  • La douleur est très intense et persiste au-delà de 6 heures.
  • Vous vomissez fréquemment.

L’examen médical est orienté par la palpation abdominale qui vise à localiser précisément la douleur.

Puis, le diagnostic de calculs biliaires est établi grâce à une échographie abdominale qui permet de visualiser la vésicule biliaire ainsi que la présence ou non de calculs (détecte 90% des calculs).

Les traitements possibles

Pour diminuer la douleur liée aux calculs biliaires, des antidouleurs ainsi que des antispasmodiques sont prescrits.

Dans certains cas, une antibiothérapie peut s’avérer nécessaire selon la gravité des symptômes, la présence de fièvre ou de frissons, etc. De plus, un anti-vomitif ou un anti-nauséeux peut être prescrit pour diminuer les nausées ou les vomissements.

Ablation de la vésicule biliaire : une opération courante

Afin d’éviter les récidives, un traitement chirurgical peut vous être proposé. L’opération consiste à retirer la vésicule par coelioscopie. Cette chirurgie est programmée en moyenne un mois après une crise de coliques hépatiques.

L’ablation de vésicule biliaire, ou cholécystectomie est une chirurgie très courante. Elle peut avoir lieu en ambulatoire (admission à l’hôpital le matin et retour à domicile le soir). Une infirmière libérale pourra venir effectuer les soins infirmiers à domicile qui vous s’ils vous ont été prescrits.

Chirurgie : ablation de la vésicule biliaire

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. FUARD a dit :

    Calcul biliaire
    Après une récidive des douleurs subies il y a 2 ans, est il de nouveau possible de dissoudre ces calculs par voie médicamenteuse du genre Ursolvan à 200 mg?

    1. Medicalib a dit :

      Bonjour,

      Nous ne sommes pas en mesure de vous prodiguer des conseils médicaux. En cas de douleurs, nous vous conseillons de vous tourner vers votre médecin.

      Belle journée à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *