Perte d'autonomie et maintien à domicile

Le maintien à domicile des aînés dépendants

La crainte de la perte d’autonomie et de l’admission en maison de retraite peut être source d’angoisse pour les personnes âgées. Dans la mesure du possible, le maintien à domicile est encouragé. Il permet d’éviter la rupture de la personne âgée dépendante avec son environnement.

En quoi consiste le maintien à domicile ?

L’âge avancé s’accompagne souvent d’une perte d’autonomie. Elle nécessite des dispositions pour accompagner la personne âgée dépendante au quotidien. Elle pourra ainsi continuer à vivre dans un cadre de vie serein et sécurisé. Les personnes âgées choisissent pour la plupart d’organiser le maintien à domicile. Il permet ainsi d’éviter un placement en maison de retraite qui pourrait être mal vécue.

Pour favoriser le maintien à domicile, un accompagnement s’avère indispensable. De plus, le maintien à domicile nécessite des aménagements. Les déplacements seront ainsi facilités. Ainsi, des modifications des pièces de vie comme la salle de bain permet d’écarter tout risque d’accidents domestique.

Aménagement du domicile

L’installation d’aménagements dans le logement des personnes âgées permet de favoriser leur autonomie. Selon la situation de l’aîné dépendant, il existe différents équipements qui facilitent le quotidien :

  • baignoire à porte ou installation d’une douche
  • monte-escaliers
  • élargissement des portes pour le fauteuil roulant
  • pose de barre de maintien
  • système de téléassistance, etc…

Des aides financières existent afin d’accompagner les familles dans le réaménagement du logement nécessaire au maintien à domicile. En outre, l’aide habitat et cadre de vie destinée aux retraités permet de financer les travaux d’aménagement. Le « kit de prévention » est une subvention qui permet l’achat et la pose des équipements les plus simples.

Aides et soins à domicile

Pour effectuer les actes de la vie courante, comme se nourrir ou se laver, la personne âgée dépendante peut faire appel à un service d’aide à la personne. L’aide-ménagère s’occupe de l’entretien des pièces de vie du domicile des personnes âgées. Le rôle de l’aide à domicile est d’accompagner la personne âgée dépendante dans les actes du quotidien (repas, tâches administratives, etc…). Elle crée une relation privilégiée afin de rompre l’isolement de la personne âgée.

Les seniors peuvent également présenter des maladies chroniques qui accentuent la perte d’autonomie (Alzheimer, Parkinson, etc…). Les aidants familiaux jouent alors un rôle important pour faciliter le maintien à domicile. Cependant, la charge lourde qui pèse sur leurs épaules peut les mettre en difficulté. Ils peuvent alors faire appel, par l’intermédiaire de leur médecin traitant, à un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD). L’équipe se chargera de pratiquer les actes infirmiers et les soins de nursing afin de soulager la famille.
Les soins palliatifs font aussi partie des soins pouvant être administrés à domicile.

Grâce à des aménagements du logement et à un accompagnement adapté, le maintien à domicile reste une solution privilégiée par les personnes âgées et leur famille. Pourtant, lorsque l’état de santé de la personne âgée dépendante se dégrade, le maintien à domicile peut être remis en question. Le placement en établissement spécialisé est alors à envisager.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *