Masques et gants : les dotations prennent fin à compter du 30 octobre

31 octobre : fin de la dotation d'EPI pour les professionnels de santé

La nouvelle est tombée début août : la distribution des masques et EPI aux professionnels de santé prend fin. La date a été fixée au 4 octobre puis reportée au 30 octobre. En pleine épidémie de Covid-19, les soignants ont été vivement encourager à constituer un stock de sécurité. Mais comment s’organisent-ils quand le matériel vient à manquer et que les prix augmentent ? Détails dans l’article.

Covid-19 : des contaminations en augmentation

Ces dernières 24 heures, on comptabilise près de 13 000 nouveaux cas positifs de Covid-19 et 63 décès. 1 235 clusters ont été identifiés sur le territoire dont 235 en Ehpad.

La Direction Générale de la Santé a précisé que « La circulation virale est en nette augmentation en France[…], nous sommes revenus à des niveaux comparables à ceux de la fin de la période du confinement.« 

De nouvelles mesures restrictives sont mises en place afin de réduire le risque de contamination de coronavirus. Ainsi certaines grandes villes, à l’instar de Marseille, ont par exemple vu bars et restaurants fermer. Le jeudi 1er octobre, le Ministre de la Santé recevait les maires des villes les plus touchées par le virus Covid-19.

En raison du contexte épidémique actuel, les professionnels de santé se tiennent prêts. En première ligne depuis le début de la crise sanitaire, les soignants ont vu se mettre en place différents dispositifs pour faciliter leur travail auprès des patients.

Face à la pénurie mondiale de masques, une distribution de masques et de gants (EPI) réservés aux professionnels de santé a été mise en place au printemps dernier. Pourtant, cette dotation de matériel prendra fin le 30 octobre prochain depuis l’arrêté du 3 octobre 2020.

Les soignants pleinement mobilisés depuis le début de la crise

Infirmières libérales, médecin traitant ou sage-femme à domicile n’ont pas toujours pu exercer dans de bonnes conditions. En effet, certains ont du faire face aux pénuries d’équipements de protection (gel hydroalcoolique, surblouses, masques et gants). À cela s’ajoute l’épuisement suite aux journées interminables.

Alors que la situation redevient préoccupante, les soignants ont reçu comme consigne de « s’organiser pour être en capacité de s’approvisionner de manière autonome à partir du 5 octobre ». De plus, les professionnels de santé doivent « constituer un stock de sécurité de masques chirurgicaux et FFP2 et autres EPI nécessaires à la prise en charge de patients Covid (gants, blouses, charlottes, tabliers, lunettes) correspondant à 3 semaines de consommation en temps de crise épidémique » (lettre de la Direction Générale de la Santé en date du 31 juillet 2020).

Masques et gants : des prix qui augmentent et des stocks limités ?

En ce début du mois d’octobre, l’inquiétude et la colère des professionnels de santé libéraux ne cessent de grandir. Les professionnels de santé libéraux sont nombreux à l’avoir constaté : les prix des masques et des gants ont fortement augmentés.

Ainsi, une boîte de 100 gants peut s’élever à plus de 15 euros par endroit. Un tarif qui a parfois doublé depuis le début de la crise sanitaire. Les soignants demandent donc à ce que la dotation soit maintenue. Par ailleurs, ils souhaiteraient une règlementation des prix des EPI afin d’éviter les hausses de tarifs excessives.

Pour l’approvisionnement des professionnels de santé en cas de rebond épidémique, la Direction Générale de la Santé l’assure : « l’approvisionnement des professionnels de santé libéraux ou intervenants à domicile sera toujours assuré par les pharmacies d’officines qui recevront du stock de la part de l’Etat, selon le modèle éprouvé ces derniers mois ».

Plus de distribution de masques et gants dès le 31 octobre

Sources

20 minutes

Retour en haut