Comment s'organise la chimiothérapie à domicile ?

Chimiothérapie à domicile : comment s’organise ce soin ?

La chimiothérapie est un traitement chimique visant à détruire les cellules cancéreuses. Ce traitement spécifique est mis en place à l’hôpital suite à un diagnostic de cancer et permet de freiner la prolifération de la tumeur dans l’organisme. La chimiothérapie peut s’effectuer à domicile selon certaines conditions. Plus d’informations dans l’article.

Qu’est-ce qu’une chimiothérapie ?

La chimiothérapie consiste à administrer un traitement médicamenteux afin de détruire les cellules cancéreuses. En effet, le cancer est un dérèglement de certaines cellules qui prolifèrent dans l’organisme jusqu’à former une masse que l’on appelle tumeur.

Les cellules qui constituent la tumeur primitive peuvent parfois se détacher et se déplacer dans le sang ou la lymphe et viennent ensuite former des tumeurs secondaires ou métastases.

La chimiothérapie va donc agir afin de freiner la prolifération de ces cellules en les détruisant ou en diminuant leur capacité à se multiplier. Le traitement va être choisi selon le type de tumeur, sa localisation et le stade d’évolution de la maladie.

L’équipe médicale prend également en compte l’âge, les antécédents médicaux ou encore l’état général du patient afin de proposer le traitement le plus adapté. Ce type de traitement s’administre :

  • Par perfusion (voie veineuse périphérique ou centrale)
  • Par voie orale
  • En injection intramusculaire
  • Autres injections : intrathécale (dans le liquide céphalorachidien), cavité abdominale, plèvre, en artérielle

Ces médicaments agissent également sur les cellules saines entraînant ainsi des effets secondaires. Les zones les plus touchées sont le système pileux (cheveux et poils), l‘intérieur de la bouche et la gorge, les cellules sanguines ainsi que la muqueuse de l’intestin.

Après l’arrêt du traitement, les cellules saines se régénèrent et ces effets indésirables disparaissent.

Comment se déroule le traitement ?

Dans la plupart des cas, le traitement de chimiothérapie est administré par voie veineuse. Pour cela, un cathéter est posé dans une veine périphérique, au niveau des bras le plus souvent, afin d’injecter les médicaments.

Il est parfois nécessaire de mettre en place un cathéter central dans une veine plus large (sous-clavière ou jugulaire). Le cathéter est alors mis en place par un médecin et permet de préserver le capital veineux.

Le médecin peut aussi décider de mettre en place le dispositif PICC Line dans l’avant-bras. Ce cathéter veineux périphérique peut rester en place jusqu’à trois mois et permet d’injecter, de prélever ou de perfuser.

Une perfusion peut durer entre 30 minutes à plusieurs jours. La durée dépend de la prescription du médecin et du type de médicament(s) injecté(s). La première cure de chimiothérapie s’effectue toujours à l’hôpital. Puis, un retour à domicile peut-être envisagé avec la poursuite du traitement.

La prise en charge à domicile

Afin d’offrir plus de confort au patient et réduire la durée du séjour à l’hôpital, un traitement en hôpital de jour est possible. Pour cela, le patient se rend à l’hôpital le matin selon un planning préétabli pour bénéficier de sa chimiothérapie.

Une fois la perfusion terminée, il peut retourner chez lui en fin de journée. La chimiothérapie chez le patient est possible dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD) ou suite à une organisation mise en œuvre entre le médecin prescripteur et les professionnels de santé libéraux.

Ainsi, le patient pourra bénéficier d’une prise en charge complète à domicile sans avoir à se déplacer à l’hôpital.

Pour cela, l’équipe médicale hospitalière établit un protocole thérapeutique avec le patient visant à définir les objectifs et les modalités de mise en œuvre du suivi à domicile. Le médecin généraliste et les infirmières qui assureront la prise en charge y participent également.

La chimiothérapie à domicile s’intègre dans un contexte de soins global permettant d’assurer le confort et la santé du patient avec l’évaluation des effets secondaires éventuels. En effet, douleurs, fatigue ou troubles digestifs (nausées, diarrhées, etc.) impactent inévitablement la vie quotidienne du patient.

C’est pourquoi en plus du traitement et du suivi infirmier, un accompagnement pluridisciplinaire complète la prise en charge. Kinésithérapeute, prestataires de service, sage-femme ou encore orthophoniste peuvent aussi intervenir auprès du patient.

Qui met en place la chimiothérapie à domicile ?

La pose et la surveillance de la chimiothérapie sont des actes infirmiers qui nécessitent une formation préalable. L’équipe infirmière du service d’hospitalisation à domicile coordonne son action afin d’assurer la continuité des soins du patient.

Les infirmières libérales peuvent aussi intervenir pour la prise en charge du patient sous chimiothérapie. Elles sont sollicitées par le médecin prescripteur ou par l’HAD. Elles sont également formées à la mise en place de la chimio et à la surveillance du patient.

Par ailleurs, les infirmiers n’assurent pas uniquement la chimiothérapie. Ils accompagnent le patient dans les soins de nursing (aide à la toilette, à l’habillage, etc.), administrent les traitements associés et assurent la surveillance de l’état général du patient.

Medicalib propose de prendre rendez-vous avec une infirmière libérale en quelques clics. Notre plateforme intuitive et simple à utiliser permet d’être mis en relation avec un infirmier à domicile disponible pour prendre en charge le patient.

Grâce à un réseau de plus de 20 000 infirmiers libéraux présents partout en France, nous facilitons la mise en place des soins à domicile.

Prendre rendez-vous pour une chimiothérapie à domicile

Source

Gustave Roussy

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *