Tous les types d'injections (IM, SC, IV, ID)

Les différents types d’injection

Aussi connues sous le nom de piqûres, les injections peuvent constituer une part non négligeable des soins réalisés à domicile. En effet, de nombreux traitements peuvent être administrés en intraveineux, intramusculaire ou en sous-cutanée. Le type d’injection dépendra alors de la prescription médicale.

Medicalib vous en dit plus à ce sujet.

Développez votre patientèle grâce à Medicalib. Recevez directement sur votre téléphone des demandes de soins, de patients situés dans votre zone de tournée.


Cet article, destiné au grand public, s’appuie sur les données disponibles sur le sujet traité, à sa date de mise à jour.


I – Qu’est-ce qu’une injection ?

Une injection consiste à introduire un liquide dans le corps par voie transcutanée. Les injections sont notamment utilisées dans le domaine des soins infirmiers. Dès le début de leurs études, les étudiants en soins infirmiers étudient les différents types d’injections.

La peau est constituée de trois couches appelées l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Selon les indications du traitement à injecter, le médecin précise quelle voie d’injection choisir. L’infirmière choisira ensuite l’aiguille adaptée à l’injection demandée.


A- Intradermique (ID)

L’injection intradermique consiste à injecter un produit dans le tissu cutané. En intradermique, l’infirmière insère une aiguille 26G ou 27G à l’intérieur du derme (couche intermédiaire de la peau).

Ce mode d’injection est peu utilisé. En effet, il permet d’injecter seulement une très faible quantité de produit. Il sert notamment pour certains tests allergiques ou pour l’intradermoréaction (IDR ou test à la tuberculine).


B – Sous-cutanée (SC)

L’injection sous-cutanée permet d’introduire le produit dans les tissus sous-cutanés (hypoderme). Le liquide est injecté grâce à une aiguille 25G. L’absorption sera plus lente qu’avec une injection intramusculaire ou intraveineuse. L’injection provoque peu de douleurs et est généralement effectuée sur la cuisse.

L’injection sous-cutanée est notamment indiquée pour l’administration de certains médicaments en diffusion lente comme l’insuline ou pour la vaccination. Elle est contre-indiquée en cas de cicatrice ou d’œdème. La zone périombilicale est également à éviter pour ce type d’injection.


C- Intramusculaire (IM)

Ce type d’injection consiste à introduire le produit médicamenteux directement dans les tissus musculaires profonds. Ce mode d’administration permet une absorption rapide du médicament grâce à une vascularisation importante. L’injection intramusculaire nécessite une aiguille de 21G ou 22G (23G pour l’intramusculaire chez l’enfant).

Plusieurs sites d’injection sont possibles et le choix dépend alors du type de produit à injecter et des caractéristiques du patient notamment l’âge et la condition physique. Les cinq zones possibles pour l’injection intramusculaire. Il s’agit des muscles :

  • Fessier antérieur situé au niveau de la hanche
  • Fessier postérieur
  • Deltoïde à l’épaule
  • Vaste externe de la cuisse (face latérale)
  • Muscle droit de la cuisse (face antérieur)

D – Intraveineuse (IV)

L’injection intraveineuse est pratiquée soit en diffusion lente (IVL) grâce à un système de perfusion, soit en intraveineuse directe (IVD). Le traitement est injecté directement dans la circulation sanguine. L’injection IV peut être utilisée pour administrer un soluté, une antibiothérapie, une chimiothérapie ou encore une transfusion sanguine.

L’infirmière ou le médecin insère une aiguille (19G à 23G) directement dans une veine périphérique (généralement à l’avant-bras). L’injection intraveineuse peut également être effectuée par le biais d’un cathéter veineux central mis en place par un médecin au bloc opératoire.


II – Les conseils de bonne pratique

Lorsqu’un professionnel de santé (infirmière, sage-femme, médecin, etc.) réalise une injection, il/elle prend soin de réaliser ce soin dans de bonnes conditions pour le patient comme pour lui.

En effet, administrer un traitement en passant la barrière cutanée nécessite des précautions en matière d’hygiène et de sécurité.

Ainsi, avant de réaliser la piqûre, le soignant effectue une hygiène des mains rigoureuses avec un lavage au savon ou au gel hydroalcoolique. Ensuite, il/elle réalise une asepsie de la zone d’injection afin de ne pas introduire de possibles bactéries dans l’organisme. Le matériel d’injection (aiguille, seringue, etc.) est à usage unique.

Le port de gants à usage unique permet de limiter le risque accident d’exposition au sang (AES). Lors du soin, le patient est installé confortablement sur un fauteuil de soin ou sur un lit.

Le professionnel de santé respecte scrupuleusement les indications de la prescription médicale. La piqûre peut s’avérer plus ou moins douloureuse selon le type d’injection.

Une fois le soin terminé, tous les déchets sont éliminés selon un tri bien précis. Les objets comme les aiguilles sont éliminés dans un conteneur OPCT (objets piquants, coupants, tranchants) et le matériel souillé avec du sang comme les compresses par exemple doit être trié dans un sac de déchets à risque infectieux (DASRI).


III – Les injections à domicile

L’injection est un soin infirmier qui peut être réalisée à domicile par une infirmière libérale. En effet, il entre dans le cadre des compétences de toutes les infirmières comme un acte sur prescription médicale.

Vous pouvez donc faire appel à une infirmière à domicile pour tout type d’injection (ID, SC, IM ou IV) sur ordonnance de votre médecin. La prescription médicale doit pour cela indiquer la mention « à domicile ».

Les infirmières libérales effectuent des poses de perfusion avec ou sans surveillance. Elles administrent des traitements en intramusculaire ou des vaccins. Elles sont également habilitées à effectuer les chimiothérapies à domicile.


Prendre rendez-vous pour ce soin

Tous ces soins facilitent le retour à domicile des patients hospitalisés qui peuvent bénéficier d’une continuité de prise en charge dans le confort de leur logement.

Vous pouvez dès maintenant prendre RDV avec une infirmière libérale pour effectuer une injection à domicile en vous rendant sur la page d’accueil de Medicalib.

En effet, notre site internet met en relation les particuliers avec des professionnels de santé libéraux qui interviennent en cabinet ou à domicile.

Pour prendre rendez-vous, il suffit de renseigner la demande de soins sur notre site internet. Puis, votre demande est transmise aux professionnels de santé de votre secteur. Vous êtes ensuite recontactée par l’un d’entre eux afin de fixer un rendez-vous selon vos disponibilités. C’est simple, facile et gratuit !



Notre mission : faciliter votre quotidien de professionnel de santé libéral en vous proposant des solutions adaptées et des articles utiles à l’exercice de votre pratique professionnelle.

Le site internet de Medicalib permet aux patients de prendre facilement rendez-vous avec une infirmière à domicile

Grace à notre plateforme nous pouvons vous accompagner dans le développement de votre patientèle et dans l’optimisation de votre tournée.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.