Se faire vacciner par une infirmière ou une sage-femme

Vaccination Covid : que précise le décret du 4 mars 2021 ?

Le décret n°2021-248 du 4 mars 2021 marque une nouvelle étape de la campagne de vaccination Covid en France. En effet, les infirmiers, sages-femmes et pharmaciens sont officiellement autorisés à vacciner avec les vaccins à ARN messager (Moderna et Pfizer) et également avec le vaccin à vecteur viral d’AstraZeneca. Détails dans l’article.

La vaccination par les sages-femmes et les pharmaciens

Le 2 février dernier, la Haute Autorité de Santé a donné son accord pour une vaccination par les sages-femmes et les pharmaciens. Suite à l’avis favorable de la HAS, le gouvernement a publié un décret qui autorise les sages-femmes et les pharmaciens à prescrire et à administrer les doses de vaccins du laboratoire AstraZeneca, Moderna ou Pfizer aux personnes éligibles à ces vaccins.

Ainsi, les sages-femmes peuvent vacciner l’entourage de la femme enceinte et de l’enfant durant la période postnatale « à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.»

Quant aux pharmaciens, ils seront habilités prescrire et à vacciner toutes les personnes éligibles à la vaccination contre la Covid-19, à l’exception des :

  • Femmes enceintes
  • Personnes présentant des troubles de la coagulation
  • Personnes ayant des antécédents allergiques

Impliquer les sages-femmes et les pharmaciens à la campagne de vaccination Covid permet d’accélérer le processus vaccinal afin de permettre un retour à la normale le plus rapidement possible.

À ce jour, près de 4 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin en France (Pfizer, Moderna ou AstraZeneca). La moitié d’entre eux a également reçu la seconde dose.

Jusqu’à présent seuls les médecins (généraliste, hospitalier ou médecin du travail) et les infirmiers étaient autorisés à vacciner contre le coronavirus. La vaccination par les infirmiers évolue également.

IDEL : vaccination Covid sans présence médicale obligatoire

L’administration de vaccin fait partie des compétences professionnelles des infirmiers diplômés d’État sur prescription médicale (ou protocole préétabli) conformément à l’article R4311-7 du Code de la Santé Publique :

« l’infirmier ou l’infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d’une prescription médicale […] 2° Scarifications et injections destinées aux vaccinations ou aux tests tuberculiniques. »

Dès le lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en décembre dernier, les infirmières et infirmiers libéraux ont été sollicités afin d’intervenir pour vacciner les populations cibles.

Les IDEL sont ainsi intervenus en Ehpad ou en centre de vaccination. La présence d’un médecin sur place était alors indispensable.

Désormais, les infirmiers peuvent administrer le vaccin AstraZeneca sans la présence obligatoire du médecin. Concernant la vaccination avec les doses Moderna ou Pfizer, la présence d’un médecin reste nécessaire.

En effet, le décret du 4 mars 2021 vient modifier cette obligation et précise : « Les infirmiers peuvent administrer les vaccins dont la liste figure aux I et II de l’annexe 4 à toute personne, à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection, sous réserve, pour les vaccins mentionnés au I de cette annexe, qu’un médecin puisse intervenir à tout moment. »

Un entretien médical est nécessaire avant de se faire vacciner. Le médecin s’assurera que le patient est éligible à la vaccination contre le coronavirus puis fournira une prescription médicale au patient qui souhaite se faire vacciner.

L’infirmier doit à nouveau s’assurer que le patient est bien informé sur la vaccination et qu’il ne présente aucun risque (antécédents d’allergie ou troubles de la coagulation). Une surveillance post-vaccinale est indispensable pour s’assurer de l’absence d’effets indésirables graves.

Comment s’organise la vaccination anti-covid ?

La vaccination peut être réalisée en centre de vaccination avec les trois différents vaccins. Par ailleurs, on pourra prendre rendez-vous pour se faire vacciner dans un cabinet infirmier ou sage-femme.

Pour cela, la personne devra disposer d’une prescription médicale. Les modalités d’approvisionnement en doses vaccinales ne sont pas encore définies.

Actuellement, les personnes qui peuvent se faire vacciner contre le coronavirus sont les suivantes :

  • Les personnes âgées hébergées en établissements de santé (EHPAD, USLD, etc…)
  • Les personnes de plus de 75 ans et qui vivent à domicile
  • Les professionnels de santé et du médico-social
  • Les professionnels qui interviennent auprès d’un public vulnérable
  • Les personnes atteintes d’une pathologie à haut risque
  • Les personnes handicapés hébergés dans un établissement spécialisé
  • Les personnes âgées de 50 à 74 ans qui présentent des comorbidités

La vaccination nécessitera une organisation en amont afin de regrouper les rendez-vous pour éviter le gaspillage de doses. En effet, le flacon de vaccins AstraZeneca se conserve 6 heures à température ambiante et 48 heures au réfrigérateur (après ouverture).

Le professionnel de santé qui se chargera de la vaccination anti-covid peut donc décider de planifier les vaccinations sur une demi-journée ou de répartir les rendez-vous sur 48 heures (le flacon devra être remis au réfrigérateur entre chaque vaccination).

Vaccination Covid à domicile par une infirmière libérale

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.