Vaccination Covid en entreprise : le dossier complet

Vaccin anti-covid en entreprise : tout ce qu'il faut savoir

En France, la campagne de vaccination nationale contre le coronavirus a débuté fin décembre. D’abord réservée prioritairement aux résidents d’Ehpad et aux personnels de santé de ces établissements, la vaccination anti-Covid commence à se généraliser. On vous explique comment cela devra se mettre en place.

Sommaire

I – Les étapes de la vaccination anti-covid

  1. Quels vaccins seront utilisés ?
  2. Qui est prioritaire ?

II – Les étapes de la vaccination Covid en entreprise

  1. Les modalités d’organisation
  2. Quels vaccins anti-covid pourront être utilisés en entreprise ?
  3. Medicalib organise la vaccination de vos salariés

I – Les étapes de la vaccination anti-covid en France

1. Quels vaccins seront utilisés ?

Le premier vaccin anti-Covid a être utilisé en France est celui des laboratoires Pfizer/BioNTech. En effet, il est le premier à avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché le 27 décembre dernier. Le vaccin Moderna vient lui aussi d’être autorisé en France le 8 janvier 2021.

Ces deux vaccins utilisent la même technologie dite de « l’ARN Messager ». Ils ont démontré une efficacité redoutable contre le développement des formes graves de Covid-19 (95%). Cependant, il nécessite une conservation à des températures très basses autour de -70° pour le vaccin Pfizer et -20° pour le vaccin Moderna.

Le vaccin AstraZeneca s’ajoute à cette liste. L’Agence européenne du médicament (AME) a émis son avis favorable fin janvier. Ce vaccin peut notamment être proposé pour la vaccination des salariés de plus de 55 ans en raison de sa facilité en matière de stockage.

Un quatrième vaccin est désormais disponible en France. Il s’agit du vaccin Janssen proposé par le laboratoire Johnson&Johnson. Ce vaccin à vecteur viral requiert les mêmes conditions de conservation que l’AstraZeneca. Par ailleurs, il a l’avantage de ne nécessiter qu’une seule injection.

2. Qui est prioritaire ?

La Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un protocole vaccinal anti-Covid visant à prioriser l’accès à la vaccination contre la Covid-19 aux personnes à risque de développer une forme grave de la maladie. Ce protocole prend également en compte le risque d’exposition au coronavirus. La campagne vaccinale en vue de lutter contre le coronavirus s’articule autour de cinq grandes étapes :

  • Début de la vaccination en Ehpad : accès prioritairement à tous les résidents ainsi qu’aux personnels de santé de ces établissements de plus de 65 ans ou qui ont des comorbidités.
  • La deuxième phase enclenchait la vaccination des personnes de plus de 75 ans ainsi que celles âgées de 65 et 74 ans ayant des comorbidités. Par ailleurs, toutes les personnes exerçant dans les secteurs du médico-social, de la santé ou du transport sanitaire sont invitées à se faire vacciner. L’accès aux doses vaccinales sera prioritaire pour les personnels de santé âgés de plus de 50 ans ou présentant un risque de développer une forme grave de la Covid-19.
  • La phase actuelle vise à vacciner toutes les personnes de plus de 55 ans ainsi que celles présentant une ou plusieurs comorbidités. Les modalités d’accès à la vaccination pour certains secteurs professionnels sont encore à définir (gouvernement, éducation, etc.).
  • La quatrième phase s’organisera autour des personnes n’ayant pas encore été vacciné et évoluant dans un milieu pouvant favoriser l’exposition au coronavirus. Cela concernera par exemple le monde de l’entreprise ainsi que les personnes vulnérables ou précaires.
  • Enfin, si les doses sont suffisantes, la vaccination anti-Covid pourra être proposée à toutes les personnes de plus de 18 ans.

II – Les étapes de la vaccination covid en entreprise

1. Les modalités d’organisation

Toutes les actions de prévention en matière de santé qui sont menées au sein de l’entreprise doivent toujours être effectuées sur la base du volontariat. En effet, que ce soit une action de dépistage Covid en entreprise ou l’organisation d’une campagne vaccinale, le salarié doit toujours formuler son consentement.

La campagne de vaccination covid en entreprise nécessitera au préalable l’information aux salariés. Un protocole sanitaire devra être établi selon les recommandations des autorités sanitaires.

L’employeur peut solliciter la médecine du travail afin de recevoir les conseils et l’accompagnement nécessaires à la mise en place d’une campagne de vaccination en entreprise.

Qui prend en charge le coût ?

Les actions de santé mise en place en entreprise comme les campagnes de dépistage Covid ou la vaccination antigrippale par exemple doivent être entièrement financées par l’employeur.

L‘approvisionnement ou la rémunération des professionnels de santé, le coût lié à la mise en place d’une campagne de dépistage ou de vaccination est habituellement à la charge de l’entreprise. Cependant, les doses vaccinales anti-covid sont fournies gratuitement par l’Etat.

2. Quels vaccins anti-covid peut-être utilisé en entreprise ?

Actuellement, le vaccin AstraZeneca est le seul à être utilisé en entreprise par la médecine du travail. Le vaccin Janssen s’ajoutera à la liste dès les premières livraisons en France. La vaccination s’adresse désormais à toutes les personnes de plus de 55 ans.

Les vaccins à vecteur viraux sont plus simple à déployer en ville car ils ne demandent pas les mêmes contraintes de stockage et de logistique que les vaccins ARN. La mise en place d’une campagne de vaccination en entreprise demande de répondre aux critères suivant :

  • Obtenir les autorisations des autorités sanitaires et veiller à impliquer le service de santé au travail (SST).
  • Transport et logistique permettant de respecter de la chaîne du froid.
  • Organiser l’espace dans les locaux qui accueilleront la vaccination en entreprise.
  • Permettre l’entretien entre professionnel de santé et salarié dans des conditions respectant le secret médical.
  • Informer les salariés et recevoir le consentement libre et éclairé des personnes souhaitant se faire vacciner.
  • Vaccination mise en œuvre par les professionnels de santé habilités (médecins ou infirmiers pour la vaccination anti-covid).
  • Permettre la traçabilité des vaccinations effectuées au sein de l’entreprise.
  • Faire respecter les 15 minutes de surveillance post-vaccinale.

L’ordonnance du 2 décembre 2020 précise que les services de santé au travail peuvent prendre leur part « aux actions de dépistage et de vaccinations définies par l’Etat. » (Art.1-3) Les autorités sanitaires n’ont pas encore déterminé quels vaccins seront possibles dans le cadre d’une campagne de vaccination anti-covid en entreprise. Cependant, la Ministre du Travail a affirmé :

« Je pense que les entreprises qui participent à la stratégie de vaccination contre la grippe auront, le moment venu, leur rôle à jouer. Quand on généralisera la vaccination, elles seront mises à contribution. Je suis favorable à ce que les entreprises puissent prendre leur part dans cette stratégie de vaccination. »

Source : France Info TV

3. Medicalib organise la vaccination de vos salariés

Medicalib propose un service de conciergerie médicale pour les entreprises. En effet, notre équipe vous accompagne et organise différentes actions pour vos salariés :

  • Actions de dépistage Covid en entreprise (tests PCR ou antigéniques)
  • Campagne de vaccination contre la grippe ou les maladies professionnelles
  • Permanence de soins infirmiers et kinés pour les salariés,
  • etc.

Medicalib se tient prêt à travailler au côté des entreprises pour organiser vos campagnes de vaccination anti-covid. Un coordinateur de soins se tient à votre disposition pour répondre à tous vos besoins en matière de santé au travail. Il vous suffit de vous rendre sur notre page réservée aux entreprises et de renseigner votre demande.

Le réseau Medicalib, c’est plus de 15 000 infirmières et infirmiers libéraux partout en France ainsi que des sages-femmes et des kinésithérapeutes exerçant en libéral. Notre plateforme en ligne facilite également les soins à domicile grâce à un système de mise en relation intuitif entre les particuliers et les professionnels de santé.

Retour en haut